10 conseils pour la création d'un FabLab



  • Traduction de l'article "10 things to do when starting a FabLab" de Massimo Menichinelli sur openp2pdesign.org.

    Photo cc-by Aalto FabLab

    Après l'article modéles économiques pour FabLabs, et celui sur la nature complexe d'un FabLab, je souhaite dans ce nouvel article faire part de mon expérience dans la création du Aalto FabLab d'Helsinki, ainsi que de mes expériences de travail et visites d'autres FabLabs pour partager avec vous 10 suggestions simples, destinées à tous ceux qui souhaitent réaliser un FabLab.
    Comme j'ai déjà pu le dire auparavant, il n'y a pas de recette unique ou bien de guide pas à pas pour démarrer un FabLab, et ce pour deux raisons :

    • d'une part les connaissances requises pour lancer et faire fonctionner un FabLab sont toujours en développement et perpétuelle évolution,
    • et d'un autre côté tout contexte local présente des conditions uniques qui imposent à chaque fois le développement d'un modèle approprié.
      Je vous invite également à consulter les recommandations du site de l'International FabLab Association.

    01. Commencer par tenir compte des conditions locales

    Commencez toujours par bien comprendre et définir les conditions locales et comment elles influenceront votre projet :

    • un modèle économique qui fonctionne en Finlande ne marchera peut-être pas en Italie ;
    • les lois qui réglementent l'accès, l'éducation et la sécurité pour l'usage de machines sont différentes d'un pays à l'autre ;
    • la compréhension et la popularité des Fab Labs (et par conséquent l'effort de communication nécessaire pour en promouvoir un) sont spécifiques à chaque pays ;
    • les formes juridiques d'organisation, le niveau et les formes de rémunérations varient d'un pays à l'autre ;
    • les matières premières et équipements disponibles peuvent être également différents ;
    • le format d'un FabLab subit les influences de l'industrie locale et des institutions éducatives ;
    • et ainsi de suite...

    Par conditions locales, il faut également comprendre ressources locales : commencez également à chercher les ressources financières nécessaires à la construction du FabLab.
    Bien comprendre comment le contexte local va façonner votre Lab est un premier pas crucial.

    02 . Pensez à la communauté et impliquez-la dans le projet

    Ensuite il vous faut identifier quelle communauté va se regrouper autour du FabLab : existe-t-il déjà un regroupement d'utilisateurs, de professionnels, de militants ou d'amateurs qui oeuvre localement et qui pourrait être intéressée par le FabLab ? Existe-t-il déjà comme une forme de communauté, ou bien faut-il regrouper des gens en partant de zéro ? Est-il envisageable de rassembler quelques enthousiastes d'écoles ou universités locales ?
    Attention : le concept de communauté est récemment devenu très populaire, mais tout et n'importe quoi ne constitue pas une communauté. Un partenaire commercial, un fournisseur, voire un sponsor ne sont par directement impliqués dans la communauté, ils restent avant tout des partenaires commerciaux. Vous devez également identifier les utilisateurs finaux du FabLab (pour une entreprise, il y a des segments de clients cibles et pas seulement une communauté uniforme) et voir alors s'ils vont être de simples utilisateurs ou bien s'ils vont se joindre et interagir avec les autres membres et les intervenants. Faire partie d'une communauté doit être bien plus qu'avoir une relation commerciale avec le FabLab !
    En outre, afin d'être bien certain de comprendre la nature sociale de la communauté, vous devriez la cartographier tout au long de la vie du FabLab avec des outils et méthodes d'Analyse de Réseaux Sociaux. De cette façon vous pouvez être certain de qui prend part à la communauté, qui interagit avec qui, qui pourrait s'impliquer plus et ainsi de suite. J'ai étudié l'Analyse des Réseaux Sociaux et je l'ai expliqué sur Open P2P Design exactement pour cela (voir un exemple d'analyse de réseau social ici).

    03 . Développez le service, le modèle économique et ensuite un "business plan"

    Arrivé là ce n'est pas encore le moment d'acheter les machines, mais plutôt de concevoir le FabLab comme un ensemble de services mis en oeuvre par les animateurs et offerts aux utilisateurs du Lab. Pour ce travail utilisez les méthodes et outils de conception de service. Chaque outil vous aidera à comprendre et concevoir différentes sortes d'interactions entre utilisateurs et animateurs à la fois dans l'espace et dans le temps.
    Par exemple, le service blueprint vous aidera à concevoir les interactions entre utilisateurs et animateurs au travers de l'interface spatiale et temporelle du service.
    La {matrice de motivation](http://servicedesigntools.org/tools/20) vous aidera à déterminer comment motiver tous les acteurs impliqués dans le service à interagir les uns avec les autres.
    La feuille de route du client vous aidera dans la conception des points de contacts entre l'utilisateur et le service.
    La carte du système vous aidera à concevoir tous les flux d'information, de ressources financières et matérielles au sein du service.
    Le storyboard vous aidera à communiquer le fonctionnement d'un service comme une simple histoire et il vous permettra de vérifier sa fluidité dans le temps.
    Et ainsi de suite.
    Dans le même temps, développez le modèle économique des services de votre FabLab en utilisant le Tableau de Modèle Economique si vous avez besoin d'un outil simple. Le Tableau du Modèle Economique est une trame stratégique de gestion pour développer ou documenter des modèles économiques existants comme nouveaux. C'est un graphique visuel constitué d'éléments décrivant la proposition de valeur, l'infrastructure, les clients et les moyens financiers.
    C'est seulement à partir de ce moment là que vous pourrez commencer à écrire un "business plan" et énumérer les divers coûts : cela n'aurait pas vraiment de sens de faire un business plan sans déjà avoir des idées claires sur le modèle économique !

    http://vimeo.com/40936534

    04 . Méfiez-vous des coûts cachés !

    Lorsque vous commencez à travailler sur le business plan, soyez particulièrement attentif à tous les coûts de fonctionnement du FabLab, ne vous contentez pas de calculer le coût des machines et des outils !
    Généralement vous aurez à payer l'utilisation d'un espace (et des factures que sont utilisation induit), à rémunérer un à trois animateurs (je suggère au minimum : 1 gestionnaire de projets et 1 technicien), à financer la promotion du laboratoire, à acheter des matières premières et composants, à acheter des ordinateurs pour piloter les machines, à financer des équipements de sécurité (des extincteurs, un ou des extracteurs d'air), à payer les licences des (quelques) logiciels propriétaires éventuellement utilisés (comme Rhinoceros et Windows pour certains ordinateurs), payer des travaux de construction, tables et chaises, et ainsi de suite.
    Si vous vous contentez du coût des machines, le business plan à de fortes chances d'être complètement irréaliste.

    05 . Prévoyez suffisamment de temps pour le développement du Lab

    En général, le développement d'un FabLab requiert bien plus de temps qu'on ne peut le penser... même si tout finit par arriver un jour ! Ce peut-être du retard dans des travaux, ou bien la formation des animateurs, ou bien encore le réglage de quelques machines qui demande du temps : la liste des contre-temps possibles pour le développement du Lab peut être longue, alors ménagez vous du temps afin de les anticiper et préparer le lab.

    06 . Équilibrez l'équipe et les ressources

    Construire un FabLab est rarement le fruit d'une seule initiative personnelle, c'est plutôt un travail d'équipe (même s'il doit probablement y avoir un gestionnaire de projet).
    Un tel projet implique bien trop de connaissances et d'expertises pour que cela repose sur une seule personne. Cependant vous devez prêter une attention particulière à organiser et équilibrer le travail de l'équipe qui développe le lab, cela demande beaucoup de travail par conséquent le rôle de chacun doit être clair. En outre une telle équipe ne doit pas non plus être trop grosse, ceci pour éviter de passer plus de temps en réunion afin de prendre des décisions plutôt que dans la construction même du Lab. En règle générale ce travail ne nécessite pas plus de 3 à 4 personnes.
    Dans le même temps il faut garder un oeil sur les ressources financières afin que leur utilisation reste équilibrée entre les différents postes qui en ont besoin.

    07 . Choisir les outils avec soin

    Pour choisir les outils et les machines vous devriez toujours suivre l'Inventaire FabLab mis à jour par le MIT.
    Vous aurez très probablement à faire des choix parmi les machines et outils de cet inventaire étant donné que vous n'aurez sans doute pas le budget nécessaire pour toutes les acquérir, ou bien parce que vous avez déjà des machines, ou bien encore parce qu'il vous en faut spécifiquement une autre. Dans tous les cas, cet Inventaire doit être le point de départ et il peut être étendu à d'autres machines (encore une fois, partagez votre expérience avec les autres Fab Labs).
    Notez par ailleurs que la découpeuse laser et la petite fraiseuse CNC sont les machines les plus couramment utilisées, par conséquent il est toujours sage d'investir un peu plus d'argent sur celles-ci plutôt que dans une imprimante 3D (laquelle constitue un outil de communication du laboratoire fort utile et attire de nouveaux utilisateurs plus que pour le développement même des projets).

    Photo cc-by Massimo Menichinelli

    08 . Une fois les machines achetées ce n'est pas terminé

    Une erreur courante consiste à croire qu'une fois les machines achetées, tout est prêt pour l'ouverture du FabLab au public. Cela requiert généralement plus de temps que cela car il faut d'abord tester les machines et les processus, développer quelques projets tests, et laisser du temps aux animateurs pour apprendre comment manipuler les équipements du Lab.
    Il y a par ailleurs une autre règle d'or : les machines ne sont pas la composante essentielle du lab, bien au contraire, le plus important ce sont les gens que l'on trouve derrière. Des gens avec une mauvaise attitude voire rigides ou bien encore sans le minimum de connaissances et expertises requises peuvent être fatals pour le Lab. Il convient donc toujours d'investir des ressources dans le choix de personnes en adéquations avec leurs rôles et de leur permettre d'apprendre à faire fonctionner le Lab. Et si vous commencer à écrire le business plan du lab, vous verrez que les rémunérations et les formations pour les animateurs peuvent rapidement coûter bien plus cher encore que les machines. Il y a un réel investissement à réaliser dans ce domaine : vous ne voulez pas voir les gens partir du lab en courant et recommencer le processus en repartant du début.

    09 . Intégrez le réseau et apprenez de vos pairs

    Une nouvelle fois, participer au réseau des Fab Labs vous aidera beaucoup dans la construction d'un FabLab. Visitez les autres labs, plus particulièrement les plus anciens, prêtez attention aux détails et demandez conseil. N'essayez pas de tout inventer en partant de zéro, beaucoup de gens peuvent vous aider à construire le lab. Bien évidemment, tout le monde sera heureux de vous donner gratuitement des conseils, mais s'il vous faut plus que de simples conseils cela prendra la forme d'un service de consultation (faciliter et soutenir le développement d'autres laboratoires est un modèle économique courant dans ce secteur).

    10 . Testez les machines et les processus avant d'ouvrir

    Bien qu'il soit toujours tentant de se contenter d'installer les machines dans le lab et de rapidement l'inaugurer officiellement, il vaut toujours mieux attendre un peu avant une ouverture au public. Il est toujours préférable de tout tester et être certain que tous les processus fonctionnent de manière complète avant d'avoir des gens dans le lab qui demandent quand ils vont pouvoir les utiliser !
    Prenez du temps pour tester les machines et développer quelques projets de test, ce sera utile pour faire la démonstration aux visiteurs de ce qu'il est possible de faire dans le FabLab !

    Massimo Menichinelli

    cc-by-nc-sa




Creative Commons License Sauf mention contraire des auteurs, le contenu des échanges est partagé
sous licence internationale Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0.

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.